Virtualisation avec Virtualbox (PUEL) – Part II

IV. Installation de « guest additions »

Cette fonctionnalité doit être installée pour chaque machine virtuelle, et permet entre autre pour la session sur laquelle elle est installée :

– d’avoir une meilleur interaction entre la machine hôte et invitée. Par exemple de partager des fichiers entre host et guest facilement; de ne plus garder la souris « piégée » dans la session invitée, etc.

– d’avoir aussi la fenêtre invité en plein écran.

Il faut tout d’abord monter le fichier VBoxGuestAdditions.iso; après avoir démarrée la machine invitée, cliquez sur le menu Périphériques, puis de choisir « Installer les Additions invitées ».

Ensuite de vérifier que l’ISO a bien été monté en cliquant sur le menu Périphériques/ Périphériques optiques. L’iso VBoxGuestAdditions devrait être cochée. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours le cocher manuellement.

Une fois ceci vérifié, sur votre bureau vous devriez avoir l’icône d’un périphérique monté, dans mon cas avec le symbole d’un CD-Rom.

Mais avant tout, toujours dans la machine invitée, vérifiez que DKMS y est installée en entrant la commande:

sudo apt-get install dkms

Pour installer « guest addition », la manipulation peut se faire de manière graphique ou manuelle.

En mode graphique, il suffit d’ouvrir le lecteur CD qui est monté sur le bureau, de cliquer sur le fichier VBoxLinuxAdditions-x86.run puis de suivre les indications données.
Sinon, plus simple encore: cliquez avec le bouton de droite sur le lecteur de CD, puis de choisir:

A la fin de l’installation:

En mode manuelle, l’installation de « guest addition » se fait comme suit:

$ cd /media/VBOXADDITIONS_3.1.6_59338 
$ sudo ./VBoxLinuxAdditions-x86.run

malagasy@malagasy-laptop:/media/VBOXADDITIONS_3.1.6_59338$ sudo ./VBoxLinuxAdditions-x86.run 
Verifying archive integrity... All good.
Uncompressing VirtualBox 3.1.6 Guest Additions for Linux........
VirtualBox Guest Additions installer
tar: Taille de l'enregistrement = 8 blocs
Building the VirtualBox Guest Additions kernel modules
Building the main Guest Additions module ...done.
Building the shared folder support module ...done.
Building the OpenGL support module ...done.
Doing non-kernel setup of the Guest Additions ...done.
Starting the VirtualBox Guest Additions ...done.
Installing the Window System drivers
Installing experimental X.Org Server 1.7 modules ...done.
Setting up the Window System to use the Guest Additions ...done.
You may need to restart the hal service and the Window System (or just restart
the guest system) to enable the Guest Additions.

Installing graphics libraries and desktop services components ...done.
malagasy@malagasy-laptop:/media/VBOXADDITIONS_3.1.6_59338$

Ensuite, après avoir redémarré la machine invitée, cette session devrait pouvoir s’ouvrir en mode plein écran.

V. Partage de fichier entre l’hôte et l’invitée

Pour pouvoir utiliser cette fonctionnalité, Virtualbox Guest Additions doit être installé. Ensuite il faut créer un dossier de partage dans la session hôte, que je vais appeler VirtualBoxShare. Il est préférable de créer ce dossier dans le repertoire /home/nom_utilisateur.

$ cd

$ mkdir VirtualBoxShare

Après avoir lancé la machine virtuelle, il faut maintenant faire en sorte que ce dossier de partage soit accessible à partir de la session invitée. A partir du menu Périphériques cliquer sur « Répertoires partagés »

Après avoir choisi le type de partage, puis de renseigner le chemin d’accès vers le dossier de partage (dans mon cas: /home/malagasy/VirtualBoxShare), vous devriez avoir:

Ensuite il faut monter le dossier de partage dans la machine virtuelle. Pour des raisons historiques, sous Unix tout se monte dans le dossier /mnt, sauf les lecteurs amovibles (clé USB, disque dur externe, etc.) qui se montent dans /media.

$ cd /mnt

$ sudo mkdir shared

$ sudo mount -t vboxsf VirtualBoxShare /mnt/shared

Et voila, l’opération est terminée. Vous pouvez maintenant vérifier si vous pouvez partager des fichiers et dossiers sans problème.

Il est à noter que les dossiers partagés ne se montent pas automatiquement, et qu’il faut les monter manuellement à chaque démarrage de la machine vituelle.

Les messages d’erreur qu’on peut rencontrer sont les suivantes:

$ sudo mount -t vboxsf VirtualBoxShare /mnt/shared

mount: unknown filesystem type ‘vboxsf’

J’ai rencontré ce problème en pensant qu’il fallait monter le dossier de partage à partir de la machine hôte alors qu’il fallait taper cette commande à partir de la machine invitée.

Autre message d’erreur:

/sbin/mount.vboxsf: mounting failed with the error: Protocol error

Il suffit juste de vérifier qu’il n’y a pas d’erreur au niveau du nom du dossier partagé

VI. Astuces supplémentaires

Il est préférable de modifier la touche Host, qui était à la base la touche CTRL droit, par une touche morte: vous avez le choix entre la touche windows ou la touche Menu (entre la touche ALT Gr et CTRL droit).

Il est à noter que seul le compte utilisateur sur lequel Virtualbox a été installé peut la lancer. Pour que les autres comptes installés sur le même ordinateur puisse aussi utiliser Virtualbox, il suffit juste d’ajouter ces comptes comme membre du groupe Virtualbox.
Pour ce faire, cliquer sur le menu Système/ Administration/ « Utilisateurs et Groupes » puis de sélectionner un par un chacun des comptes utilisateurs qui peuvent lancer Virtualbox dans la liste.
Ensuite, dans Propriétés, cliquer sur l’onglet « Privilège Utilisateur », puis de cocher sur « Utiliser Virtualbox ».

VII. Désinstallation/Réinstallation de Virtualbox

Avant de désinstaller Virtualbox, le mieux est de garder une sauvegarde des différents OS guests, au cas où plus tard vous souhaiterez réinstaller de nouveau Virtualbox avec tous les OS guests qui y étaient auparavant sans avoir à tout télécharger de nouveau.

Pour la sauvegarde des guests, c’est simple. Il suffit juste d’éteindre toutes les machines virtuelles puis dans le menu Ficher choisir Exporter, et suivez les instructions affichées.

Pour la restauration des sauvegardes, il suffit de choisir Importer dans le menu Fichier, puis naviguer dans vos sauvegardes.

Ceci étant dit, la désinstallation de Virtualbox n’est pas du tout compliquée. Par contre, assurez vous d’avoir éteint toutes les machines virtuelles, puis de fermer l’application avant de la désinstaller. Ensuite dans une console,

sudo apt-get remove virtualbox-3.1

Si vous voulez supprimer aussi les préférences de virtualbox, il faut supprimer le fichier .VirtualBox

$ cd

$ rm -rfv .VirtualBox

[Movie] Home – Yann Arthus-Bertrand

Home est un film de Yann Arthus-Bertrand, produit par Luc Besson, sorti en l’occasion de la journée mondial de l’environnement le 5 juin 2009 en libre diffusion sur tous les médias (streaming, cinéma, DVD, etc.) et en même temps partout dans le monde.

Les droits de diffutions et de téléchargement du film ne sont pas usuels. Je cite un commentaire d’un internaute qui résume bien la situation:

S’il n’est pas possible de le copier, il est en revanche permis de le diffuser gratuitement en public. « Effectivement, précise YouTube, le film reste la propriété de ses créateurs et producteurs, mais sa diffusion en public est libre, à l’inverse d’une oeuvre traditionnelle (le traditionnel message en début de DVD disant que la copie est réservée à un usage privé). « 

génial, besson vient d’inventer la première oeuvre interdite en download mais libre en upload !!! mdr (sources)

Je tiens à préciser que le téléchargement de ce film n’est pas « autorisé » bien le réalisateur nous a fait part lors de la conférence de Presse du 9 mars 2009; je cite “Ce film ne nous appartient pas. Il est à vous, prenez le (…). Il n’y a pas de droit, pas de copyright, montrez-le au maximum de gens“. Mensonge ou promesse non tenue, pression des Lobbies?

Je vous fait part d’un commentaire bien réfléchi d’un autre internaute:

Citation Yann Arthus-Bertrand:
« n’y a pas de droit, n’y a pas de copyright, montrez-le au maximum de gens »

Juridiquement en France, ça n’existe pas. Soit vous apposez une licence spécifique à votre oeuvre du type Creative Common, DWTFYW ou autre sinon par défaut l’oeuvre est sous copyright et est protégé par le droit d’auteur. Ce qui veut dire que seul les propriétaires de ces droits peuvent choisir les moyens de diffusions de l’oeuvre. Sur ce film, je n’ai vu aucune licence spécifique indiqué, soit sur le site soit sur youtube ou autre, le film est donc sous Copyright à défaut d’être sous autre chose ( copyleft :-] ). Le partage en dehors du cercle familiale est donc interdit. Et dans le cercle familiale vous savez vous ? On peut normalement, non ?

Vous avez absolument le droit de récupérer le film HD sur Youtube avec un plugin firefox ou un logiciel, vous êtes toujours couvert par la copie privée. De toute façon, lorsque vous allez zieuter le film sur Youtube, il le télécharge sur votre machine. Chez moi pas besoin d’utiliser un plugin, je le retrouve au format FLV dans le repertoire /tmp. J’ai le droit de le copier à volonter tant que c’est pour mon usage privé. (sources)

Le film est toujours disponible sur youtube:

Bon film à vous!!

Virtualisation avec Virtualbox (PUEL) – Part I

Il est temps d’essayer la virtualisation d’autre OS, surtout que je suis intéressé par à quoi cela pourrait ressembler la prochaine version d’Ubuntu sans avoir à installer quoi que ce soit sur le PC.

I. Installation de Virtualbox

J’ai opté pour la version PUEL de Virtualbox à cause des fonctionnalités en plus, comme la gestion des clés USB, etc. qui n’existent pas sur la version OSE.

Mon premier choix de virtualisation est l’utilisation de Virtualbox, et j’essayerai probablement VMware plus tard.

L’installation de Virtualbox PUEL est assez simple puisqu’il suffit juste d’entrer les commandes suivantes dans une console:

wget -q http://download.virtualbox.org/virtualbox/debian/sun_vbox.asc -O- | sudo apt-key add -

sudo apt-get update

Une fois les mises à jour effectuées,

malagasy@malagasy-laptop:~$ sudo apt-get install virtualbox-3.1

The following extra packages will be installed:
  dkms fakeroot libqt4-opengl patch
Suggested packages:
  diff-doc
The following NEW packages will be installed:
  dkms fakeroot libqt4-opengl patch virtualbox-3.1
0 upgraded, 5 newly installed, 0 to remove and 0 not upgraded.

Une fois l’installation terminée, il faut fermer la session actuelle ou redémarrer l’ordinateur pour que les modifications suite à l’installation de VirtualBox soient prises en compte.

Pour information, l’installation de la dernière version de Virtualbox PUEL peut se faire tout simplement en téléchargeant Virtualbox à partir du lien ci-dessous, puis de l’installer à partir du gestionnaire de packet.

http://www.virtualbox.org/wiki/Linux_Downloads

Vitualbox OSE fait parti des dépôts Ubuntu. Son installation se fait donc juste par ajout du paquet correspondant à partir du Logithèque Ubuntu.

II. Creation d’une machine virtuelle

Après avoir lancé Virtualbox, cliquer sur Nouveau puis lancer vous à la création d’une machine virtuelle en acceptant les paramètres par défaut proposées. Il faut cependant faire attention à la taille de la mémoire RAM allouée à la machine virtuelle:

/!\ la quantitée de RAM donnée à la machine virtuelle ne serait plus disponible pour la machine hôte. Quoi qu’il en soit, la machine hôte doit avoir entre 256Mo et 512Mo pour pouvoir fonctionner correctement.

Les paramètres que vous avez choisies lors de la création d’une machine virtuelle peuvent être modifiée une fois la machine virtuelle créée dans les préférences de la machine virtuelle.

III. Installation d’une machine de type client/invité/guest

Maintenant que la machine virtuelle est créée, il nous faut télécharger l’ISO d’un système d’exploitation. Mais avant de le faire, je conseille fortement d’utiliser le plugin Firefox ci-dessous qui est mieux que celui proposé par défaut dans Firefox, du fait qu’il est possible d’utiliser la fonction de reprise du téléchargement à tout moment, même après avoir redémarré l’ordinateur etc.

https://addons.mozilla.org/en-US/firefox/addon/201

Comme mon but premier pour l’utilisation d’une machine virtuelle est de vérifier ce que l’on pourrait s’attendre avec la prochaine version stable d’Ubuntu, de ce fait j’ai commencé par télécharger la version béta de Lucid à partir de la page suivante:

http://cdimage.ubuntu.com/daily-live/current/

Il faut ensuite ajouter un lecteur de CD virtuel afin de pouvoir installer l’ISO d’ubuntu.

Une fois l’installation terminée, il ne faut pas oublier de supprimer l’ISO d’Ubuntu du lecteur de CD virtuel, puis de le remplacer par celui de Virtualbox afin de pouvoir installer « guest additions ». Puisqu’en gardant l’ISO d’installation d’un système d’exploitation, à chaque démarrage de la machine invitée, il vous serait demandé de réinstaller l’OS encore une fois de plus.

L’ISO se trouve dans /usr/share/virtualbox/VBoxGuestAdditions.iso. Si vous ne la trouver pas dans ce dossier, ce n’est pas très grave puisqu’il y a une autre façon de l’ajouter que je vais détailler dans un prochain chapitre.