Ne plus être tracé par Facebook

Texte original:

Framablog a traduit un article de la FSF fustigeant le bouton « J’aime » de Facebook, et ils ont parfaitement raison: c’est une vraie petite saloperie. Numerama relaye l’article… mais est déjà dans le piège du « J’aime » .

Que vous soyez ou non inscrit sur Facebook, le script du bouton « J’aime » génère un identifiant unique stocké dans un cookie, qui permet ainsi à Facebook de savoir avec précision quels sites vous visitez (si ces sites ont le bouton « J’aime » ). La liste des sites visités, vous vous en doutez bien, est exploitée pour générer un « profil de l’internaute » , vendu (très) cher aux annonceurs publicitaires.

Finalement ça tombe bien, j’ai eu une discussion l’autre jour en famille, à propos de la vie privée et le profilage commercial sauvage sur les réseaux sociaux. Les données collectées ne sont pas utilisées pour « suggérer » des produits pouvant intéresser l’internaute, mais bien pour le harceler, jusqu’à contrôler vers où il doit dépenser son argent. Et ce au détriment de la qualité, du prix et des petits commerces de proximité.
Passons à l’action

Étape 1: constater et réparer le massacre.

Ouvrez vos navigateurs et faites-leur afficher la liste des cookies stockés. Recherchez « facebook » . Supprimez ce qui est trouvé.

Étape 2: empêcher les scripts Facebook sur les sites de communiquer avec Facebook.

Pour ce faire, on ne va pas utiliser NoScript, ni se servir du pare-feu de l’antivirus. On va utiliser ce qu’il y a de plus radical: le fichier hosts.

Pour Windows, vous devrez sans doute redémarrer en mode sans échec (le fichier hosts est verrouillé par le processus system). En démarrant le pc, appuyez sur F8 pour afficher le menu de démarrage.

* Windows: ouvrez le fichier C:\Windows\System32\Drivers\etc\hosts avec le bloc notes.
* GNU/Linux (Ubuntu): ouvrez le fichier /etc/hosts avec l’éditeur de texte en mode superuser: sudo gedit /etc/hosts
* Mac OS X: ouvrez le fichier /private/etc/hosts avec l’éditeur de texte en mode superuser: sudo nano /private/etc/hosts

Dans ce fichier, ajoutez ces 3 lignes:

127.0.0.1 facebook.com
127.0.0.1 fbcdn.net
127.0.0.1 http://www.facebook.com

Redémarrez.

Étape 3: vérifier

Essayez d’aller sur facebook.com: votre navigateur doit signaler qu’il ne peut établir de connexion avec http://www.facebook.com. Et pour cause: on détourne les connexions facebook.com vers l’ordinateur local, lequel n’écoute pas sur le port 80 (http). Ainsi, on empêche les boutons « J’aime » de cafter à Facebook les sites visités.

Étape 4: avertir ses contacts webmasters et inscrits sur Facebook des dangers présentés par le bouton « J’aime »

Je te souhaite une bonne descente en enfer, Facebook

Par contre, comme j’utilise facebook ;), je n’ai ajouté que le lien  <> dans /etc/hosts. En effectuant une petite recherche sur ce que c’est que ce lien, voici ce que j’ai trouvé à partir du site http://www.commentcamarche.net/faq/20821-facebook-attente-de-b-static-ak-fbcdn-net:

Lorsque vous êtes sur Facebook, la barre d’état du navigateur affiche constamment l’un des messages suivants :

Transfert des données depuis b.static.ak.fbcdn.net
Attente de b.static.ak.fbcdn.net

Les serveurs *.static.ak.fbcdn.net sont en réalité des serveurs de Facebook, chargés notamment de fournir le contenu statique du site (photos, vidéos, images, etc.) mais également de fournir des informations en temps réel comme le chat ou les notifications.

Ainsi, lorsqu’une page est ouverte sur Facebook, celle-ci est constamment en train de regarder s’il n’y a pas de nouvelles alertes à vous afficher, c’est pourquoi ce message reste en permanence !

Voila, j’espère que l’information est passée ;)

Ajout de dernière minute: pour supprimer définitivement un compte facebook, il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous

http://www.facebook.com/help/contact.php?show_form=delete_account

Sources:
Ne plus être tracé par Facebook
Comment supprimer votre compte Facebook

Publicités