Installation de vSphere 6.5 dans Proxmox

Chap 1. Configuration d’un serveur DNS-DHCP avec Zentyal
Chap 2. Installation de vSphere 6.5 dans Proxmox

Chap 2. Installation de vSphere 6.5 dans Proxmox

L’installation de vSphère 6.5 dans proxmox n’est peut être pas évident pour tout le monde. C’est pour celà que j’écris cet article.

Avant d’aller plus loin, je tiens à préciser quelques points.

Primo, vous pouvez télécharger gratuitement la suite vSphère sur le site de VMware. Noter que le produit nécessite une license, une fois la période d’essai gratuite de 60 jours terminée.
Secondo, il n’est plus nécessaire d’installer vCenter dans un serveur Windows. Il faut l’installer comme une machine virtuelle à part entière.
Tertio, je tiens à rappeler que j’utilise debian 9.1 sur un macbook pro. Du coup, j’ai rencontré des soucis lorsqu’il fallait appuyer sur la touche F11 du clavier pour valider l’installation de l’ESXi. Bizarrement, c’est la seule touche en combinaison avec fn, qui n’est pas reconnue, puisque F2 et F9 le sont. Même soucis avec un clavier externe attaché au Mac. Il m’a fallut utiliser un PC/linux pour continuer et terminer l’installation.

I. Préparation est installation du serveur ESXi

Je pars du principe que vous avez installé Proxmox sur un ordinateur ou un serveur dédié avec au moins 16GB de mémoire physique.

Créez une machine virtuelle principale pour acceuillir le serveur ESXi, avec les spécifications suivantes.

CPU >= 2 (type: host)
RAM >= 10GB
Local disk0 >= 2GB (format VMDK)
Local disk1 >= 25GB (format VMDK)
Network: VMXNET3
OS: Other OS types

Ajouter un deuxième disque dur pour l’installation du serveur vCenter.


Ici, j’ai pris la taille du disque proposée par défaut, qui est de 35GB.

Une fois la machine virtuelle prête, vous pouvez vous lancer dans l’installation du serveur ESXi.

Concernant les adresses IP à appliquer aux serveurs, il est fortement conseillé d’utiliser une adresse IP statique.

Une fois l’installation terminée, formater le deuxième disque afin qu’il soit utilisable pour l’installation de vCenter. Pour celà, il suffit de taper l’adresse IP du serveur ESXi dans votre navigateur internet.

II. Installation du serveur vCenter

Comme je le disais dans le titre, il est maintenant possible d’installer vCenter à partir d’une machine tournant sous linux, mais cependant pas avec n’importe quelles distributions. Il faut utiliser Ubuntu ou Suse linux.

Je me suis donc créé une machine virtuelle Ubuntu dans Proxmox, puis j’ai lancé le fichier d’installation de vCenter. Ce; tte étape peut se faire en deux étapes. Une fois la première étape terminée, vous pouvez poursuivre l’installation à une date ultérieure, puis de reprendre à partir de la deuxième étape en entrant dans l’URL de votre navigateur l’adresse IP du serveur vCenter.

Étape 1:


En production, il est fortement recommandé d’ajouter un serveur via son nom de domaine au lieu de l’adresse IP. Je vous explique comment faire à la troisième partie de ce chapitre.

Comme je n’ai pas configuré de serveur DNS lors de cette manipulation, et surtout que c’est un lab, je peux donc me permettre d’utiliser l’adresse IP comme solution temporaire.


Note: Je viens de terminer un article expliquant comment configurer un serveur DNS. Je vous renvoie sur cette page pour voir comment procéder.


Étape 2:
Accéder à l’interface du vCenter à partir de son adresse IP. Vous allez constater qu’il vous faut du flash! Et oui, sans flash vous pouvez toujours utiliser l’interface en HTML5, mais avec des fonctionnalitées limitées.

Heureusement, le problème avec flash sera définitivement résolu d’ici 2020, finalement! Adobe a annoncé officiellement que flash sera retiré du marché après cette date:

« as open standards like HTML5, WebGL and WebAssembly have matured over the past several years, most now provide many of the capabilities and functionalities that plugins pioneered and have become a viable alternative for content on the web. (…) Adobe is planning to end-of-life Flash. Specifically, we will stop updating and distributing the Flash Player at the end of 2020 and encourage content creators to migrate any existing Flash content to these new open formats. »

III. Note concernant l’installation du vCenter via Ubuntu, une fois le serveur DNS/DHCP configuré

Dans la première partie de cet article, je vous ai expliqué comment installer un serveur vCenter lorsqu’on n’a pas de serveur DNS en place. Dans cette partie, nous allons en tenir compte de la présence de Zentyal, qui sera notre serveur DNS sur le réseau (cf. chap 1).

Avant de procéder à l’installation du serveur vCenter, je tiens à rappeler que j’utilisez un nom de domaine en .local (mylab.local). Celà pose un problème lorsqu’on utilise la version bureau de Ubuntu qui, utilise un serveur DNS en local (Avahi), et qui, lui aussi traduit les noms de domaines du type le-nom-de-mon-hote.local en adresse IP.

administrator@budgie:~$ ping debian.local
PING debian.local (192.168.1.10) 56(84) bytes of data.
64 bytes from 192.168.1.10 (192.168.1.10): icmp_seq=1 ttl=64 time=2.36 ms
64 bytes from 192.168.1.10 (192.168.1.10): icmp_seq=2 ttl=64 time=1.31 ms
^C
--- debian.local ping statistics ---
2 packets transmitted, 2 received, 0% packet loss, time 1001ms
rtt min/avg/max/mdev = 1.317/1.838/2.360/0.523 ms

Par contre,

administrator@budgie:~$ ping esxi-01.mylab.local
ping: esxi-01.mylab.local: Name or service not known

 

Et ceci, malgré le fait que la résolution de noms se fait sans problème.

administrator@budgie:~$ host esxi-01.mylab.local
esxi-01.mylab.local has address 192.168.1.51

Si vous vous décidez tout de même à lancer l’installation de vCenter sans prendre compte les alertes ci-dessus, vous allez recevoir un message d’erreur de type:

error: Could not get certificate fingerprint from host, esxi01.mylab.local: Error: getaddrinfo ENOTFOUND esxi01.mylab.local esxi01.mylab.local:443

Pour comprendre ce problème, jettons un coup d’oeil au fichier /etc/nsswitch.conf. Si je m’intéresser à ce fichier, ce n’est pas par hasard puisque les services comme dig, host, nslookup, etc. y font référence pour résoudre les noms de domaines via la commande getaddrinfo.

Si je reprends l’explication de Wikipedia concernant le fichier NSS (Name Service Switch), ce fichier « autorise le remplacement des traditionnels fichiers Unix de configuration (par exemple /etc/passwd, /etc/group, /etc/hosts) par une ou plusieurs bases de données centralisées ».

hosts: files mdns4_minimal [NOTFOUND=return] resolve [!UNAVAIL=return] dns myhostname

La partie qui nous intéresse dans ce fichier est la partie au niveau de la ligne hosts. La recherche d’information via les commandes comme ping, nslookup, etc., se fait en lisant la ligne de gauche à droite.

  1. files traduit les noms d’hôtes statics via le fichier /etc/hosts
  2. mdns4_minimal traduit les noms de domaines en passant par le multicast DNS (mDNS)
  3. [NOTFOUND=return] signifie que, si la requête juste avant cette commande (ici, une requête mDNS) renvoie une réponde de type notfound, alors le système n’essaie pas d’autre méthode pour résoudre le nom de domaine
  4. dns, comme vous pouvez vous en doutez, traduit les noms de domaine à la façon traditionnelle

Le problème que j’ai rencontré plus haut s’explique par le fait que la recherche du nom de domaine est enclenchée par mDNS, puisque c’est la première requête DNS rencontrée au niveau de la ligne host. Puis la recherche s’arrête net et sans passer par notre serveur DNS puique, si l’on regarde le fqdn qui est esxi-01.mylab.local, mDNS recherche dans sa base de donnée s’il n’y a pas un nom d’hôte ayant pour nom esxi-01.mylab. Comme il n’y a rien de tel, la recherche s’arrête et ne va pas plus loin que [NOTFOUND=return].

Pour régler ce problème, placer dns avant mdns.

hosts: files dns [NOTFOUND=return] resolve [!UNAVAIL=return] mdns4_minimal myhostname

C’est une méthode parmis tant d’autre, et c’est ce que je recommande vivement de suivre.

Pour plus d’information concernant le multicast DNS, je vous renvoie à ces articles:

https://wiki.archlinux.org/index.php/avahi
https://doc.ubuntu-fr.org/zeroconf
https://fr.wikipedia.org/wiki/Avahi_(logiciel)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s