FreeNAS – Configuration d’un SAN iSCSI avec VMware vSphere 6.5

Chap 1. Configuration d’un serveur DNS-DHCP avec Zentyal
Chap 2. Installation de vSphere 6.5 dans Proxmox
Chap 3. Nested ESXi – ESXi imbriqué dans un autre ESXi
Chap 4. Configuration du réseau et de pfSense dans vSphere 6.5
Chap 5. FreeNAS – Configuration d’un serveur NFS avec VMware vSphere 6.5
Chap 6. FreeNAS – Configuration d’un SAN iSCSI avec VMware vSphere 6.5
Annexe. Topologie complète avec les icones de VMware

Chap 6. FreeNAS – Configuration d’un SAN iSCSI avec VMware vSphere 6.5

Cette partie requiert un peu plus d’attention si vous n’êtes pas familier avec le domaine. Avant de suivre étape par étape la configuration de FreeNAS et du vCenter, je vais vous demander de lire et même de relire l’article en entier afin de comprendre où l’on veut arriver.

Commençons par la topologie du réseau.


Je vous fait un zoom sur la partie dont je vais consacrer ce chapitre.

I. Configuration de FreeNAS

1. Réseau

Configurer les deux interfaces réseaux dans Network > Interface > Add Interface, comme suit.


N’oubliez pas de rajouter la MTU à 9000 pour la jumbo frame.

On se place ensuite dans Sharing > Block (iSCSI).

Ensuite, il faut ajouter les éditer et ajouter les informations pour accéder à notre stockage de données dans l’ordre suivante.

 

2 Stockage de données

2.1. Target Global Configuration

Pour qu’une communication entre l’hôte ESXi et le storage SAN ait lieu, il nous faut un Initiateur et un Target.

Le rôle d’Initiateur est attribué à l’hôte ESXi, tandis que celui de Target (ou cible) est attribué au SAN. Pour identifier un node iSCSI, il lui faut attribuer un nom: un du côté de l’hôte et un autre du côté du SAN.

Par convention, le nom des nodes devraient commencer par IQN ou EUI.

Côté cible, on a: iqn.2005-10.org.freenas.ctl.

Côté initiateur, qu’on verra plus loin, on a: iqn.1998-01.com.vmware.

2.2. Portals

Ajouter le ou les adresses IPs pour contacter le serveur SAN.

2.3. Initiators

Configurer les règles d’accès au SAN. Ici, j’ai choisi l’option la plus simple en autorisant tout node contactant le serveur SAN à accéder à toutes les ressources disponibles.

 

2.4. Targets

Donner un nom au Target, puis sélectionner le portal créé plus haut.

2.5. Extents

Sélectionner le disque à partager.

2.6. Associated target

Associer au target le disque qu’on vient de créer.

II. Configuration des ESXis

1. Réseau

Pour la partie réseau, je vous renvoie au Chap 4. dans lequel j’ai détaillé toutes les étapes à suivre pour configurer le vswitch approprié.

2 Stockage de données

2.1. Ajout d’un adapter iSCSI

Pour atteindre le SAN, il nous faut un Initiator et un Target. L’initiator transporte les requêtes SCSI, initié par l’ESXi hôte. Et le target c’est le FreeNAS.

Il faut savoir que dans un environnement vSphere, on distingue deux types d’adapter iSCSI:

  • Software iSCSI adapter
  • Hardware iSCSI adapter

Comme le nom l’indique, le Software adapteur est un adapteur qui est géré directement par le vmkernel et utilise votre carte réseau LAN pour faire passer le traffic.

Concernant l’adapteur physique, ici encore il y a deux types:

  • Independent Hardware iSCSI adapter (exemple, QLogic QLA4052 adapter)
  • Dependent Hardware iSCSI adapter (exemple, iSCSI licensed Broadcom 5709 NIC)

Ceux sont deux cartes dédiés aux traffics SCSI, le premier est un HBA alors que le second est un Accélérateur de trafic.

Dans mon lab, je n’ai pas besoin d’une carte dédiée pour accéder à mon storage SAN.

Commençons par ajouter l’adapteur de type Software iSCSI.

Sélectionner Storage Adapters > Add new storage adapter > Software iSCSI adapter.


Vérifier que l’initateur est bien créé, et que le status de l’adapteur affiche bien qu’il est activé (enabled) dans les propriétés de l’adapteur.

2.2 Ajout de l’entrée vers l’iSCSI SAN

Maintenant que l’initiateur est configuré, il faut ajouter le lien pour accéder au Target.

Dans l’onglet Target, sélectionner Dynamic Discovery > Add.

Ajouter les addresses IPs pour accéder au storage SAN,


Puis valider l’ajout en fesant un scan du Storage adapter de l’hôte concerné, ou tout simplement en rescannant tous les hôtes.

Vérifier ensuite que le target s’affiche bien dans l’onglet Static Discovery.


Les chemins d’accès au storage SAN devraient s’afficher comme actifs.


Dans l’onglet Devices, on devrait voir les informations du FreeNAS.

Dernière étape, le network binding. Vous devriez pouvoir ajouter les deux network adapteurs pour le traffic SCSI.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s